L’énergie


Passer la sourie sur les images pour les animer


C’est une expérience de pensé qui explique comment un système peut produire de l’énergie sans échange énergétique avec son milieu extérieur, et tout en étant compatible avec la loi de la conservation de l’énergie.



 

 
Définition des référentiels

Le cadre de l'expérience se définit dans les quatre dimensions que nous connaissons. Trois pour l'espace et une quatrième pour le temps. A cela on ajoute un référentiel ( un observateur ) qui se définit dans ce cadre.




Une expérience de pensée

 

Mise en place du pendule

Dans ce cadre on place un système mécanique, pour l'expérience de pensée ça serra un pendule. On constate que l'énergie de chaque mouvement du pendule est inversé. L’énergie de la partie droite est égale et inversée a celle de gauche.

 A cela on rajoute une perte énergétique due au frottement. Cette perte engendrée a chaque mouvement provoquera l’arrêt du pendule.               





 

Mise en place de la loi du moindre effort.

Dans ce cadre on réalise une zone artificielle où la loi du moindre effort est différente de celle qui est hors zone. Dans cette zone le chemin le plus court entre un point A et un point B sera plus long que celui dans le cadre.





 

Puis on positionne le pendule de manière a ce que la moitié de son cycle se définisse dans la zone, et l'autre moitié dans le cadre.






 


Mise en évidence d'un déséquilibre énergétique

Pour l'observateur, l'énergie qui se restitue d'un mouvement à l'autre existera plus longtemps dans la zone que dans le cadre. L'observateur constate qu'aucune énergie extérieure n'est échangée avec le système isolé. L’unité de temps est identique entre la zone et le cadre, puisque c’est un seul et même mécanisme. la duré de ce temps est celle du cycle. Comme il n'y a pas d'énergie extérieure qui augmente la vitesse, il n'y a pas de dilatation du temps et de l'espace entre la zone et le cadre.

Seul la géodésique de la zone a changé.

Comme l'énergie se conserve dans le temps et que le système est clos, il y aura un déséquilibre énergétique entre la zone et le cadre, et ce déséquilibre ce constatera seulement dans la zone.




 

Celui qui sait et celui qui ne sait pas…


 L'observateur qui a connaissance des deux géodésiques différentes qui définissent l'environnement du système, est celui qui sait.
Il a connaissance du fonctionnement et du cycle complet du système. Il devient intrinsèque au système. Il observe un système fermé qui produit une quantité d'énergie, mais seulement observable dans une zone définit.

 


L'observateur qui ne sait pas, est celui, dont son champ d'observation, et de connaissance, est réduit. Il se définit seulement dans la zone, et n'a pas connaissance du milieu extérieur a la zone. Il ne connaît pas le fonctionnement et le cycle complet du système.


 

Il observe un système clos produisant une quantité d'énergie, il constate une incohérence avec la loi de la conservation de l'énergie.

retour page d'acceuille

FIN